Eglise du Monastère de Batalha

Chaque monastère se doit d’avoir une église, où les religieux viennent prier. L’un des plus impressionnants monastères du Portugal, chargé de symbolisme, le Monastère de Batalha, possède une des plus belles églises gothiques du pays, que je vous invite à découvrir. Batalha, est une petite ville portugaise nommée ainsi en l’honneur de la grande victoire des nobles portugais sur les castillans, par une journée d’été, le 14 août 1385. C’est en souvenir de cette bataille, la Bataille d’Aljubarrota, que le monastère a été construit. Les travaux ont pour ainsi dire commencé immédiatement, en 1386, et auront duré près de deux siècles.

Eglise gothique

Eglise gothique

L’église du Monastère de Batalha n’est pas, à mon sens, ce qu’il y a de plus grandiose à visiter dans cet incroyable monastère, patrimoine mondial de l’Humanité. C’est une énorme église gothique classique, comme il y en a tant en France. Nous avions déjà vu auparavant le Cloître Royal ou la Chapelle du Fondateur, qui eux sont des spécificités portugaises du gothique, très influencés par le style Manuélin, typique du début de la Renaissance portugaise. Mais néanmoins, cette église, imposante de l’extérieur, aux décorations si fines qu’elles ressemblent à de la dentelle, a ceci de particulier que les églises gothiques au Portugal sont finalement assez rares. Ici, nous avons un des plus beaux exemplaires du gothique finissant, chef d’œuvre démarré par l’architecte Afonso Domingues, un spécialiste du gothique rayonnant.

Cette église commémore la victoire portugaise sur les castillans

Cette église commémore la victoire portugaise sur les castillans

Forêt de colonnes

Forêt de colonnes

Succédant à Afonso Domingues, l’architecte (probablement français ou catalan) Huguet prendra le commandement du chantier de 1402 à 1438. C’est l’œuvre d’une vie. Œuvre qui avait bien failli ne plus exister aujourd’hui, avec les ravages du Maréchal Masséna et les invasions Napoléoniennes, et après l’expulsion des frères dominicains du monastère en 1834, faisant suite à l’extinction des ordres religieux ordonné par le ministre de la justice de l’époque, Joaquim Antonio de Aguiar. L’intervention du « roi artiste » Fernando II, sera primordiale pour le sauvetage du patrimoine architectural portugais : en 1840, il débute un programme de restauration du monastère de Batalha. L’inscription en 1983 du monument en tant que patrimoine mondial de l’UNESCO valorise et protège, on l’espère, définitivement le Monastère de Batalha des éventuelles dégradations futures.

Chœur de l'église

Chœur de l’église

Vitraux avec les symboles du Portugal

Vitraux avec les symboles du Portugal

Le monastère est de tradition dominicaine, et ça se voit : l’absence de clocher en est une des marques les plus évidentes. Mais si on y pense bien, les dominicains étaient secondaires ici. Le roi Dom João I (Jean Ier de Portugal) voulait avant tout affirmer sa gloire et célébrer la fantastique victoire qui donna l’indépendance définitive au Portugal face à ce qui allait devenir l’Espagne d’aujourd’hui. Les proportions de l’église contribuent à glorifier le souverain et ce grand fait d’armes : 80 mètres de long, 22 de large, et 32,5 mètres de haut !

Autel de l'église

Autel de l’église

Les pierres du sol sont masssives

Les pierres du sol sont masssives

Les vitraux de l’église sont probablement parmi les plus anciens du Portugal, un art introduit au Portugal par des artistes allemands. Le dépouillement de l’église, typiquement dominicaine, sans statues, sans ornements, met en valeur ces vitraux, qui, par une journée d’été, illuminent l’intérieur de l’église de mille couleurs. De quoi laisser un souvenir inoubliable :)

Photos de l’église de Batalha

Tombeau de Mateus Fernandes

Tombeau de Mateus Fernandes

Vaisseau central de l'église gothique

Vaisseau central de l’église gothique

Chaire

Chaire

Un des collatéraux

Un des collatéraux

Les proportions sont extraordinaires

Les proportions sont extraordinaires

Bénitier en forme de coquillage

Bénitier en forme de coquillage

Base des colonnes

Base des colonnes

Croisée d'ogives

Croisée d’ogives

On aperçoit la chapelle du fondateur

On aperçoit la chapelle du fondateur

Chaque vitrail est une œuvre d'Art à part entière

Chaque vitrail est une œuvre d’Art à part entière

Les lumières colorées des vitraux se retrouvent sur les murs

Les lumières colorées des vitraux se retrouvent sur les murs

Nef de l'église du monastère

Nef de l’église du monastère

Il faut lever la tête pour admirer toute la beauté du gothique

Il faut lever la tête pour admirer toute la beauté du gothique

Enchevêtrement de pierre et de vitraux

Enchevêtrement de pierre et de vitraux

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire